La Méditation

Écrire, ou parler de la méditation est chose relativement aisée. Mais, méditer c’est s’engager à pratiquer...

Jacques Gudin

Jacques Gudin
Psychanalyste Jungien, spécialiste des religions, diplômé en Viniyoga

| dossier

La Méditation
La Méditation, par Jacques Gudin

La méditation au sens général

Dans son sens courant, le terme méditation tire son origine du Latin : meditatio, qui désigne une pratique mentale qui consiste en une attention soutenue, portée sur un objet de pensée, une réflexion, afin d’en extraire par décantation le sens profond (Méditer un principe philosophique par exemple).
Cette discipline de réflexion concentrative est de type analytique. Elle met en mouvement les facultés du raisonnement, et de l’imagination, et peut déboucher sur une prise de conscience intuitive de l’objet de la recherche méditative.

La méditation en contexte religieux

On peut distinguer les méditations avec support ; et les méditations sans support.

Les méditations avec support, sont les plus nombreuses. Le support pourra être une pensée philosophique, un verset spirituel, une image pieuse, une icone, une divinité, rentrer dans un processus de visualisation (comme dans le bouddhisme tantrique Tibétain), cela peut être plus simplement une posture de yoga, la respiration, un mantra, une bougie...

L’esprit est amené à se fixer sur le point de référence (le support) pour rentrer progressivement dans un processus d’absorption méditative unifiante. Ces pratiques méditatives, sont plutôt à caractère religieux, mais pour d’autres raisons, elles sont très prisées par le développement personnel, qui y voit un moyen pour développer les capacités mentales...

La méditation sans objet ou Contemplation

La contemplation, consiste au contraire à se détacher de toutes les contraintes mentales propres à l’analyse, la réflexion, la volonté de contrôle, et à laisser l’esprit reposer en lui-même. Elle est appelée aussi "non-méditation" parce que tout effort mental, est aboli, au profit de la conscience qui peut se vivre en elle-même.

Tout lâcher, en laissant passer tout ce qui vient sans différencier ce qui passe dans l’esprit. Laisser l’esprit se vider de ses contenus (considérés comme ni bons ni mauvais) pour laisser émerger la pure vacuité, ou le "Dieu", suivant que nous sommes dans un contexte religieux monothéistes, ou dans une spiritualité non Théiste, comme le Bouddhisme.

Après avoir différencié ces différents modes (méditations et contemplation), on remarquera que la méditation avec objet, est avant tout un ensemble de techniques. On peut méditer pour s’apaiser, se recueillir, s’intérioriser, voir dans un souci de guérison, en visualisant un organe malade par exemple. Mais la contemplation ou la (non-méditation) vise à ouvrir le champ à l’émergence du DIEU inscrit dans le cœur de l’Homme.

Lectures sur les mêmes thèmes

Derniers articles

Le Silence

Le Silence

Par Jacques Gudin | | dossier

Le silence, est constitutif de l'homme, il est son être même. En son centre, l'homme est silencieux. Aucune parole dans ce silence, aucun mouvement, aucune pensée, aucune image. Le silence est naturel à l’homme, puisqu'il est son être même......

Lire la suite

Voir tous les articles >

Newsletter